ACTUS

Le voyage, entité utopique et inabordable ?

INTRODUCTION AU VOYAGE…

Aujourd’hui plus que jamais, le voyage représente une évasion, une dépossession de soi et est une source de créations diverses et variées. Nombreux sont les artistes qui se dépaysent pour profiter de paysages qui les inspirent, qui ouvrent des moyens créatifs nécessaires afin de produire mieux, de mieux se comprendre pour mieux retranscrire un univers, une valeur ajoutée à son contenu. Cette période de COVID-19, renforce cette idée même de contraintes créatives, et ajoute alors une valeur supplémentaire au voyage et l’idée qu’il en dégage en tant qu’utopie inabordable. De nombreuses contraintes se font ressentir, dans des conditions plus conventionnelles, outre la problématique du COVID-19.

Mais alors qu’en est-il réellement ? Le voyage est-il réellement inabordable ?

Peut-on simplifier son expérience ? Le voyage est-il simplement un effet de mode ?

Qui sont les voyageurs ? Comment concilier voyage et écologie ?

Afin d’avoir un regard le plus complet possible, nous avons eu l’opportunité d’interviewer Jonathan Bertin, ainsi que Hello Travelers, qui sont tous deux des comptes influenceurs orientés autour du voyage.

Voici leurs portraits:

Jonathan Bertin

« Moi c’est Jonathan Bertin j’ai 24 ans, je suis photographe, influenceur et je suis situé en Normandie. Ma spécialité c’est le voyage donc je parcours pas mal le monde pour le photographier et retransmettre un peu toutes les atmosphères que l’on peut croiser sur notre planète. Je confronte souvent l’humain à son environnement et ça fait maintenant à peu près 3 ans que je vis de ça et que je voyage à peu près tous les mois sauf durant cette période évidemment. »

Pourquoi et comment t’es-tu lancé dans ce projet ?

« Alors j’ai commencé assez “bêtement”, j’ai fait de la photographie après un voyage avec mes parents aux États-Unis quand j’étais adolescent je suis revenu de ce voyage avec plus de 3000 images sur mon téléphone et j’ai tout de suite compris qu’il y avait un petit “souci” et qu’il fallait que je creuse un peu cette passion pour les images. J’ai donc acheté mon premier appareil photo et arrivé en classe de terminale je voulais m’orienter dans des études d’ingénieur, qui finalement ne me plaisaient pas trop, de ce fait, j’ai donc demandé à intégrer un BTS photographie, et j’ai été retenu. Suite à ça, j’ai fait mes 2 années de formation qui se sont très bien passées et en sortant j’ai voulu continuer des écoles photos mais je n’ai pas été retenu. De ce fait, j’ai décidé de me lancer en tant qu’auto-entrepreneur et j’ai donc commencé à travailler dans le milieu de la photographie. Et c’est à la fin de mes études, que j’ai fait mon premier voyage en tant que photographe, j’étais parti avec des amis pour faire des images et ça a été vraiment un coup de cœur et à partir de ce moment-là j’ai tout de suite su que je voulais faire du voyage mon travail, et ça a été assez fastidieux. J’ai donc fait au début beaucoup de voyages personnels afin d’avoir des choses à montrer à de potentiels clients et en parallèle je partageais beaucoup mon travail sur les réseaux sociaux et il s’avère que ça a pas mal plu au public des réseaux sociaux et de fil en aiguille cela m’a permis d’acquérir des clients, des collaboration avec des offices de tourisme, mais aussi beaucoup de voyages. »

Hello Travelers (Margot & Julien)

« Nous sommes Margot et Julien, un couple amoureux de la vie et passionné de voyages. Il y a deux ans, nous avons fait le pari fou de tout quitter pour réaliser notre rêve de faire un tour d’Europe en van aménagé.
Pendant plusieurs mois, nous avons sillonné les routes d’Europe, appareil photo à la main, à la recherche de paysages d’exceptions. Une aventure hors du commun que nous avons partagée quotidiennement sur notre blog et les réseaux sociaux. »

Pourquoi et comment vous êtes-vous lancé dans ce projet ?

« Nous avons créé notre blog voyage en 2017 à la suite de notre premier voyage aux États-Unis. Pour fêter la fin de nos études, nous avions décidé de nous envoler pour 15 jours à New York. C’est en cherchant des informations pour organiser notre séjour que nous avons découvert l’univers des blogs voyages. Récits de voyageurs, reportages photos, conseils pratiques, itinéraires hors des sentiers battus… C’est sur les blogs voyages que nous avons trouvé la plupart des informations dont nous avions besoin. En rentrant, nous avons eu envie de raconter notre voyage à notre tour et de partager notre expérience avec d’autres voyageurs, alors on s’est lancé. C’est comme ça que tout a commencé !« 

Le voyage, plus qu’un effet de mode ?

POINT HISTORIQUE DU VOYAGE, DÉMOCRATISATION

Ce sont les Romains, premiers voyageurs vacanciers, qui ont permis de découvrir les plaisirs du voyage, sans contexte financier, marchand. En effet, la civilisation Romaine a été le premier peuple pouvant profiter d’un contexte de paix, lui permettant alors de s’allouer aux différents loisirs de vie. Parmi ces plaisirs, compte le voyage, qui permit aux Romains les plus riches de s’absenter parfois pendant près de 2 ans, une période relativement longue. Pas facile, on imagine, à justifier auprès de son employeur…

A savoir que les Romains ont pu profiter d’un élargissement des frontières, permettant de développer les commerces, et entre autre, les commerces de loisirs. Nous comptons parmi ces commerces, des restaurants, des auberges etc.

Aussi étonnant que cela puisse paraître, la 4G n’était pas présente à l’époque, ainsi, les Romains avaient mis alors en place des livres guides, leur permettant de connaître la géographie du pays, son art, sa religion. Google n’a qu’à bien se tenir.

Et nous constatons au fil des siècles, à quel point le voyage est un concept qui évolue. Passant entre autre par les voyages royaux du XVIème siècle, qui n’étaient destinés qu’à la royauté et à la cour. Ceux-ci se font alors essentiellement pour le plaisir et “l’agrément”, (comme la chasse), le voyage était surtout un moyen pour la royauté, et le roi, de se montrer, et de présenter un roi après son sacre par exemple.

Si parfois, vous vous sentez à l’étroit en famille durant vos expéditions, dites-vous que sous François 1er, 10 000 personnes pouvaient l’accompagner durant ses voyages. On compte, derrière ce chiffre astronomique, du personnel de la maison du roi, comprenant aussi bien des domestiques, que des forces militaires.

Le voyage, a donc commencé à se développer à partir du 18ème siècle, néanmoins c’est une date durant laquelle, les aristocrates et les artistes, sont les principaux voyageurs de l’époque. Car voyager reste encore difficile, en effet, les routes romaines n’existent plus, complexifiant alors les trajets, et les évolutions techniques et technologiques ne suffisent pas encore à voyager aisément, car celles-ci arrivent alors peu de temps après.

Il faudra alors attendre la révolution industrielle et le 19ème siècle afin de pouvoir profiter de la locomotive à vapeur, permettant de réduire les temps de trajet, puisqu’en effet, la première ligne de chemin de fer, reliait Paris à Dieppe, et son temps de trajet n’était que de 4 heures, contre 12 heures auparavant.

Ainsi, les voyages vers la côte étaient très prisés, Deauville et Trouville étaient des destinations de luxe, très sollicitées dans les années 1830-1840, et cela reste également une vérité dans l’ère moderne. la Normandie permettait alors de s’écarter de la capitale, tout en gardant son cercle social à proximité.

C’est dans les années 1920 que les voyageurs peuvent enfin profiter de nouveaux horizons, et de nouvelles cultures depuis les transports aériens et ce, depuis l’avion. A savoir que ceux-ci sont d’abord exploités dans le but de délivrer du courrier.

L’email finalement, c’est pas si mal ?

En 1919 à Cabourg, il est possible de prendre un avion de promenade permettant de rallier Paris en quelques heures. C’est ainsi, que les voyages modernes actuels sont nés. L’essor et le développement des transports rapides a permis à tous et à chacun de se développer et de connaître les différentes cultures de notre globe.

Alors le voyage en tant que loisir est un concept provenant de lointains ancêtres, profondément ancré dans les diverses civilisations humaines, mais pourquoi est-il convoité ?

ZOOM SUR LES CHIFFRES CLÉS DU VOYAGE

Vous l’aurez compris, le voyage est une quête de l’Homme qui s’étend sur plusieurs siècles et aujourd’hui c’est un marché fructueux, qui comporte de nombreux ressorts industriels. A l’échelle internationale, nous constatons près de 1.5 milliards de touristes en 2019, et cela fait 2 ans que ces chiffres sont à la hausse. A noter que sans cette période de confinement et de pandémie mondiale, le monde aurait probablement connu ces mêmes chiffres pour 2020. L’Europe est à la tête des voyages internationaux avec une évolution de 4% en 2019, contrairement aux années précédentes. Représentant ainsi près de 749 millions de personnes, soit 51% du marché global.

2018, ne serait pas alors uniquement l’année de la victoire pour la France en coupe du monde, mais aussi une année prolifique pour le tourisme. En effet la France était la destination numéro 1 dans le monde attirant près de 89 millions de personnes dans le monde. Un chiffre qui montre l’impact du tourisme pour l’économie Française. Le Moyen-Orient connaît le plus fort taux de croissance de touristes avec une évolution à près de 8%.

Mais qui sont les principaux voyageurs mondiaux ? Nous comptons essentiellement de Honk Kongais, puisque ceux-ci feraient, par personne, environ 11 voyages par an, loin devant les Luxembourgeois avec 2,6% et les Hongrois avec 1.6 voyages par personne.

Néanmoins nous comptons parmi les moins voyageurs, les pays tels que l’Angleterre, et les États-Unis. Cela s’explique en partie du fait que les Américains ne disposaient qu’à 46% d’un passeport, et que la politique du Brexit en Angleterre ne facilite pas les voyages.

Malgré cela, la population mondiale voyage de plus en plus et est en quête de découvertes culturelles, et cherche finalement à profiter des bienfaits du voyage, mais quels sont-ils concrètement ?

PARLONS DES BIENFAITS LIÉS AU VOYAGE

Ce n’est un secret pour personne, le voyage est bénéfique, et apporte de nombreux bienfaits à la fois psychologiques, mais aussi au niveau de la santé, et du bien-être. Concernant la santé, une étude de la Transamerica Center for Retirement Studies, montre que prendre des vacances fréquentes permet de réduire les chances de maladies du cœur et de troubles dépressifs, en plus de favoriser le maintien d’une bonne santé mentale en général. Le voyage permet, entre autre, aux personnes âgées de se maintenir physiquement en mouvements mais aussi de se sentir mentalement stimulés. Il permet également d’éviter la maladie d’Alzheimer en créant un environnement constamment nouveau pour notre cerveau, stimulant les neurones, et améliorant leur rendement. Le voyage est donc à l’origine d’une bonne santé physique, mais aussi mentale, puisqu’il réduit le stress, et de stimuler la créativité.

Photo by Jonathan Bertin

Le voyage permet également de se développer, personnellement, au niveau de la personnalité, puisqu’en tant que voyageurs, nous sortons de notre zone de confort, nous poussant alors à prendre des décisions importantes, et parfois dans des contextes inhabituels, et à travers une langue différente, cela améliore ainsi la confiance en soi.

Le voyage permet, de renforcer des liens sociaux, ou d’en créer. Partir entre amis renforce et approfondit une relation. Vous traversez des moments de joies ensemble, attribuant alors la valeur de joie à votre accompagnateur et au contexte du moment également. Découvrir de nouvelles personnes et tisser des liens est un bien fait du voyage qui n’est pas à négliger. Les différences culturelles peuvent être une force, et vous le comprenez rapidement en voyageant, en découvrant de nouvelles personnes et en communiquant parfois à travers des dessins, et des signes. Rendant alors votre expérience unique et atypique.

Le voyage perçu comme une source de créativité convoitée

DES ARTISTES QUI VOUENT AU VOYAGE UNE RÉELLE SOURCE DE CRÉATIVITÉ

Au-delà même des bienfaits vus précédemment, le voyage est très souvent perçu comme étant une source de créativité, pour les artistes. Petit Biscuit, Mome et Odesza sont des artistes internationaux qui voyagent afin de pouvoir créer, proposer un univers qui leur correspond et ainsi, le partager dans leurs créations. Les artistes musicaux, ne sont pas les seuls à profiter des vertus du voyage pour leurs créations, c’est le cas de Jonathan Bertin, photographe voyage et influenceur, qui nous apporte alors son point de vue sur le sujet :

“Ce qui est passionnant et fascinant dans le voyage, me rendant ainsi créatif, c’est que l’environnement est toujours différent, nouveau, de ce fait, l’œil n’est pas habitué à voir ces éléments et ce qui me fascine dans cette rencontre de l’inconnu, c’est comment, avec mon regard, vais-je arriver à apprivoiser ce qu’il y a devant mes yeux, comment ressentir et transmettre ces éléments, c’est en ça que le voyage me passionne créativement parlant. Après, ce qui me fascine et me passionne également d’un point de vue créatif, ce sont également les rencontres, qui peuvent être marquantes et changer des choses, en effet, ils peuvent marquer un voyage, un moment, et sont sources de créativité”.

Photo by Jonathan Bertin

Finalement, le voyage regroupe deux styles de personnes. Le voyageur dit touriste ainsi que le voyageur créatif tous deux partageants des points communs et des points de différenciations. Le voyage permet d’une part d’apporter une sensibilité nouvelle sur le monde extérieur, et sur des environnements nouveaux ayant pour but de se découvrir et de s’inspirer. Et d’autre part, il permet une évasion de soi, un repos, une rencontre culturelle, touristique passionnante et enrichissante. La force du voyage repose sur l’Humanité telle quelle, et c’est une manière de sublimer le monde, si cela est correctement fait…

Il permet d’une part d’apporter une sensibilité nouvelle sur le monde extérieur, et sur des environnements nouveaux, permettant alors de se découvrir, de s’inspirer, et de transmettre. Et d’autre part il permet également une évasion de soi, un repos, une rencontre culturelle, touristique passionnante et enrichissante. La force du voyage repose sur l’Humanité telle quelle, et c’est une manière de sublimer le monde, si cela est correctement fait…

Voyager, d’accord, mais pas n’importe comment…

Alors, oui, nous rêvons tous de voyager, de partir à l’autre bout du monde, ou de simplement rencontrer des lieux en France ou ailleurs, mais il faut savoir aussi respecter notre petite planète bleue… C’est une problématique que les artistes semblent de plus en plus intégrer dans leur mode de consommation. Néanmoins, auprès du grand public, il semble encore délicat d’inculquer cette notion. L’avion est un moyen de transport pratique, mais bien trop polluant. Il faut savoir qu’à elle seule, l’aviation représente près de 2% des émissions mondiales de gaz à effet de serre.

Mais alors comment faire pour mieux voyager ?

Tout dépend de la destination. Une étude a permis de montrer les équivalent CO² par mode de transport. Le train reste une des solutions les moins polluantes, il permet de voyager plus rapidement qu’en bus ou en voiture, et est plus confortable et convivial. Néanmoins il ne permet pas de se rendre partout dans le monde, et devient vite limité. L’avion reste alors la seule solution actuelle pour partir à l’autre bout du monde, en attendant versions électriques, qui ne sauraient tarder.

Photo by Hello Travelers

Pour Jonathan Bertin, suite à une grosse remise en question personnelle, c’est un nouveau mode de consommation qu’il adopte depuis 2019. Celui-ci nous explique, par exemple, lors de ses déplacements en avion, qu’il fait en sorte de rester dans le pays de destination, durant un certain moment (plusieurs semaines voir plusieurs mois), afin de “rentabiliser son impact carbone. Il évoque également l’écotourisme qui est une « Forme de tourisme qui consiste à visiter des zones naturelles relativement intactes ou peu perturbées, dans le but d’étudier et d’admirer le paysage et les plantes et animaux sauvages qu’il abrite, de même que toute manifestation culturelle (passée et présente) observable dans ces zones ». Voyager moins loin serait également une solution viable pour Jonathan afin de découvrir des pays relativement proches de la France, ou simplement visiter la France, le tout sans utiliser l’avion, qui est bien trop polluant pour ce genre de trajet. Pour notre interviewé, depuis 2020, celui-ci n’a pas pris l’avion alors qu’il en avait la possibilité à plusieurs reprises durant ces trajets, avant même l’épidémie du COVID-19.

Les trucs et astuces d’artistes qui voyagent

LES TIPS  DE HELLO TRAVELERS ET JONATHAN BERTIN, TOUS LES 3 PASSIONNÉS PAR LE VOYAGE

#1 : Quels sont les trucs et astuces pour voyager en tant qu’étudiant ?

Hello travelers :

Pendant nos études, le voyage n’était pas une priorité. Entre les cours, le travail en alternance, les dossiers à rendre… Nous n’avions même pas conscience qu’il était possible de voyager simplement, à moindres frais, même en étant étudiant. Avec du recul, on réalise qu’il y a plein d’astuces pour voyager pas cher en tant qu’étudiant : partir en road trip en Europe avec sa toile de tente, dormir dans des auberges de jeunesse, faire du Wwoofing, partir un an en Erasmus… Beaucoup de solutions sont accessibles pour voyager à pas cher quand on s’en donne les moyens !

Jonathan Bertin :

Il y a plusieurs astuces, mais je dirais en premier temps, qu’il faut savoir sacrifier son confort.  Je sais par exemple, que j’avais réalisé un road trip d’un mois en Europe ou j’avais dépensé, environ 800 € avec l’essence compris, mais on dormait à la belle étoile, on ne prenait pas forcément de camping, c’était très rudimentaire et ça m’a permis de faire un long voyage qui ne m’a pas coûté cher. Je pense que le backpack c’est sensiblement pareil, à partir du moment où tu fais un peu une croix sur sur ton confort, où du moins tu le réduis un minimum, tu peux faire beaucoup d’économies. Après en terme d’astuces, de tips, je sais que moi j’utilise beaucoup un site pour tout ce qui est billets d’avions qui est skyscanner, qui fonctionne aussi avec les hôtels, les voitures etc.
Une astuce non négligeable également, c’est de prendre une carte bancaire, dédiée au voyage. Il y a beaucoup de banques qui font ça, comme Boursorama qui a lancé ça en France, mais aussi révolu N26 et ça,  pratiquement tous les voyageurs en ont, et ça permet de faire pas mal d’économies au niveau des frais bancaires.

👉🏼 https://www.skyscanner.fr

COMMENT FINANCER VOTRE VOYAGE SELON NOS INTERVIEWÉS ?

Un réel décalage entre les besoins financiers d’une structure de voyage et les besoins réels liés au voyage

#2 : Comment choisis tu tes voyages ?

Jonathan Bertin :

“Alors mes destinations je les choisis vraiment par inspiration. Et des fois ça peut être vraiment aléatoire, je sais qu’en 2019 je suis allé en Lettonie, c’était un peu un challenge de me dire “Bon bah je vais dans un pays où je connais absolument rien j’ai vu personne y aller j’ai aucune idée à quoi ça va ressembler”. Mais je me suis motivé et on est parti avec un ami et on a organisé tout ça, et franchement c’était vraiment intéressant de découvrir un pays comme ça. Après, c’est vraiment aux aspirations,  au coup de cœur que je choisis mes destinations. Récemment j’ai fait New York, Hong Kong qui m’ont beaucoup plu en 2019. Des fois il y a des destinations dans lesquelles je retourne, le nord de l’Espagne que je fais souvent, l’Islande aussi. Finalement, ça va dépendre en fait de mes envies et de ce que j’ai envie de découvrir.”

#3 : Comment financez-vous vos voyages ?

Hello Travelers :

“Il y a 3 ans, nous avons décidé de tout quitter pour faire un tour d’Europe en van. Nous avons mis des mois à organiser ce projet, ce qui nous a laissé le temps de faire suffisamment d’économies pour partir à l’aventure sans s’inquiéter d’un point de vue financier. Évidemment, tout n’a pas toujours été simple pour en arriver là, et nous avons dû faire quelques sacrifices pour financer nos voyages. Mais une chose est sûre : on ne regrette rien ! Aujourd’hui, les choses sont un peu différentes. Même si on finance une partie de nos voyages nous-même, il nous arrive aussi de partir en voyage de presse pour faire la promotion d’une destination. Dans ce cas, une partie ou l’intégralité de notre voyage est pris en charge par l’office de tourisme ou l’agence de voyage qui nous envoie sur place. En parallèle, nous avons aussi des partenariats qui nous permettent de limiter nos dépenses, en particulier pour les transports, les hébergements et les activités. “

Jonathan Bertin :

“Pour financer mes premiers voyages, je travaillais dur en photographie je faisais des missions en France et j’économisais afin de pouvoir ensuite partir à l’étranger. Maintenant, il y a d’autres solutions qui s’offrent à moi. Ca arrive souvent que je sois amené à travailler dans le voyage, depuis les offices de tourisme par exemple, et ainsi, je n’ai pas à dépenser. Mais en général, j’essaie simplement de mettre des sous de côté et de trouver des jobs en photographie. A noter également, qu’il peut m’arriver de trouver des contrats pour travailler sur place, créer des images pour des clients, ou des articles pour des magazines ou des images de produits que j’emmène en voyage, il existe plusieurs solutions en soi. “

#4 : Parlons communauté, quel est votre profil d’abonné ?

Hello Travelers :

“Nous avons tous un point en commun : la passion du voyage ! Le profil de nos abonnés sur les réseaux sociaux est un peu différent de celui de nos lecteurs sur le blog. Sur les réseaux sociaux, en particulier Instagram, nos abonnés sont des amoureux de voyage, de nature et de photographie. Nous sommes une grande communauté de voyageurs que les réseaux sociaux ont permis de réunir virtuellement. Certains nous suivent depuis le début, et d’autres nous ont rejoints en cours de route pour suivre nos photos et trouver des inspirations voyage. Sur le blog, le profil de nos lecteurs est un peu différent : ce sont principalement des personnes qui recherchent des informations précises sur une destination pour organiser leur propre voyage. “

COMMENT RÉALISER SON GUIDE DU BON VOYAGEUR

#5 : Auriez-vous un guide du voyageur avec les indispensables ?

Hello Travelers :

“Malheureusement non, nous n’avons pas de guide du voyageur avec les indispensables ! Pour nous, chaque voyage est différent, et ça serait impossible de répondre à cette question. Par contre, on écrit régulièrement des articles avec nos conseils pratiques pour chaque destination. On essaye de répondre à toutes les questions qu’on pourrait se poser avant de partir en voyage : quelle est la meilleure période pour partir, combien de temps rester sur place, quels sont les indispensables, quel budget prévoir… On passe aussi beaucoup de temps à répondre aux questions qui nous sont posées sur le blog ou en messages privés sur les réseaux sociaux. D’ailleurs si vous avez besoin d’un coup de main pour organiser votre prochain voyage, n’hésitez pas à nous envoyer un petit mot ! 🙂 “

VOS TIPS EN TANT QUE VOYAGEURS PASSIONNÉS

#6 : Et pour finir, une petite rubrique sur votre valeur ajoutée dans vos créations, votre « petit plus » :

Hello Travelers :

“Notre petit plus, c’est peut-être de partager nos aventures avec beaucoup d’authenticité ! Julien fait des photos magnifiques, et je passe beaucoup de temps à rédiger les articles les plus complets possible. Tout ce qu’on fait, on le fait avec beaucoup de coeur et d’envie et c’est pour nous le plus important ! “

« Dans mon travail je questionne le spectateur sur la place de l’homme dans son environnement, son rapport avec l’espace aussi bien dans la ville que dans les espaces sauvages. Je tente d’exprimer ma vision sur le monde qui m’entoure avec authenticité. Le voyage me permet de confronter mon regard à l’inconnu et cette sensation m’amène toujours à improviser et créer de nouvelles images », nous confie Jonathan Bertin.

LE P’TIT PLUS DE JONATHAN EN IMAGE

Merci encore une fois à Hello Travelers, et Jonathan Bertin qui nous ont permis d’apporter des éléments autour du voyage.

REJOIGNEZ ET DÉCOUVREZ LE TRAVAIL DE NOS INTERVIEWÉS !

Hello Travelers

Travel. Nature. Adventure. FacebookInstagramBlog –  Pinterest

Jonathan Bertin

Photographe Lifestyle. Voyages.  FacebookInstagram –  BlogYoutube

——————————————————————————————————————–

Sources:

https://viago.ca/voyager-cest-bon-pour-la-sante/

https://www.liligo.fr/magazine-voyage/les-bienfaits-du-voyage-163538.html

https://www.unwto.org/fr/le-tourisme-mondial-consolide-sa-croissance-en-2019

https://www.la-croix.com/Economie/Monde/sept-chiffres-cles-tourisme-international-2019-09-01-1201044509

https://www.rtbf.be/tendance/voyage/actu/detail_les-plus-grands-voyageurs-sont-hongkongais-les-plus-casaniers-sont-americains?id=9720693

https://www.instinct-voyageur.fr/comment-voyager-ecologique-et-reduire-son-empreinte-carbone/

https://www.geo.fr/environnement/un-trajet-en-avion-est-1-500-fois-plus-polluant-quun-voyage-equivalant-en-tgv-195580

https://passionterre.com/lecotourisme/

https://www.travelex.fr/travelex-hub/inspirations/histoire-des-vacances

—————————————————————————————————————–

© Coralie LAINÉ & Nolan CHRETIEN

Le voyage, entité utopique et inabordable ?
2 Comments

2 Comments

  1. ปั้มไลค์

    23 juillet 2020 at 4 h 42 min

    Like!! I blog quite often and I genuinely thank you for your information. The article has truly peaked my interest.

  2. tvponqtyrb

    13 novembre 2020 at 11 h 07 min

    Muchas gracias. ?Como puedo iniciar sesion?

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top